UNE PRATIQUE CLASSIQUE ET UN PROJET THERAPEUTIQUE COHERENT

Les praticiens du cabinet paramédical exercent chacun de manière conventionnelle et répondent à l’ensemble de vos besoins paramédicaux. En complément de cet exercice traditionnel, l’équipe du cabinet a fait le choix d’engager une réflexion pour une approche thérapeutique cohérente autour de 3 pôles de soins spécifiques.

Dans le respect de la législation et des choix du patient (Article L. 1110-8 du Code de la Santé Publique), les praticiens coordonnent leurs actions pour construire des prises en charge cohérentes et le cas échéant concertées. Ils interrogent leurs pratiques et cherchent à répondre aux défis de santé publique actuels.

Ce projet thérapeutique est né de réflexions individuelles et collectives amorcées dès 2014.
Quelques éléments de ces réflexions sont présentés ci-dessous à titre d’information.

ORIGINE ET STRUCTURATION DU PROJET

Sans en avoir le statut mais à l’instar des Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP) et dans le respect de la législation en vigueur et des limites imposées par les règles ordinales et déontologiques, médicales et paramédicales, les thérapeutes du cabinet ont souhaité construire un projet thérapeutique utile, au bénéfice de leurs patients et de la population de la Métropole Lilloise.

S’inspirant des pratiques des MSP, les thérapeutes du cabinet se donnent pour mission de construire progressivement ce projet.

Pour définir le projet thérapeutique, les thérapeutes ont suivi une démarche en 4 temps :

  1. Etablir un macro-diagnostic des besoins de santé de la Métropole, de manière empirique et sur base du cumul de leurs expériences respectives dans la région Hauts-de-France.
  2. Se fixer des objectifs sur base de ce macro-diagnostic, et définir des priorités.
  3. Se donner les moyens pour atteindre ces objectifs, tant d’un point de vue matériel qu’organisationnel.
  4. Préciser les conditions de réussite en prenant en compte tous les points de vue (thérapeute/patient/autres professionnels de santé/autres acteurs institutionnels)

Principaux résultats du macro-diagnostic réalisé (extraits non-exhaustifs) :

  • La transition entre hospitalisation et soins de ville n’est pas toujours simple à mettre en oeuvre sur le territoire, tant du point de vue du patient que des équipes médicales hospitalières, en particulier pour certaines pathologies spécifiques.
  • Des patients peinent parfois à identifier les professionnels de santé capables de prendre en charge de manière cohérente certains de leurs besoins de santé, d’une manière générale et en particulier après une hospitalisation.
  • La proportion de soins ambulatoires a tendance à s’accroître à l’échelle du territoire, nécessitant de la part des praticiens médicaux et paramédicaux en ville d’adapter et de coordonner leurs pratiques pour répondre aux spécificités de cette situation.
  • Les actions de prévention présentent un intérêt réel au regard des spécificités du territoire, et constituent un facteur de réussite important dans la prise en charge globale de certaines problématiques de santé publique.
  • La pratique d’activités sportives ou la prise en compte de l’état de forme ou de bien-être global du patient, en complément d’un accompagnement thérapeutique conventionnel, constitue souvent un facteur favorable dans l’évolution de certaines pathologies.
  • Les démarches d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) deviennent un élément souvent essentiel de la prise en charge thérapeutique de certaines pathologies ou de problèmes de santé publique.
  • Des patients souffrant de diverses formes de cancer, en parcours de soins hospitaliers ou sortis de ce parcours, indiquent ne pas toujours avoir connaissance de l’existence de soins d’accompagnement de leur traitement (appelés Soins Oncologiques de Support).
  • Les professionnels de santé acteurs des traitements oncologiques et prescripteurs à l’hôpital ou en ville ne disposent pas toujours de toute l’information relative aux Soins Oncologiques de Support.
Des patientes indiquent éprouver des difficultés à identifier sur le territoire les bonnes spécialités médicales ou paramédicales pour les accompagner de manière complète et cohérente en ville soit dans un projet de grossesse, soit pendant la grossesse, soit en post accouchement.
Les professionnels de santé installés seuls ou regroupés en cabinet pluridisciplinaire cherchent de plus en plus à donner du sens et de la cohérence à ce regroupement, au bénéfice de la population locale, de leurs patients et de la progression de leurs propres pratiques, dans le respect de la législation et du cadre ordinal et déontologique.

Le Projet thérapeutique :

Au terme de leur réflexion, les thérapeutes ont défini 3 pôles de travail :

Proposer une approche et une prise en charge cohérentes AVANT, PENDANT et APRES la grossesse, en lien avec l’ensemble des thérapeutes concernés, en hospitalier comme en soins de ville.
Mettre à disposition toute l’information utile de manière simple, cohérente et complète.
Proposer une approche cohérente en matière de Soins de Supports et assurer un accompagnement complémentaire répondant aux besoins exprimés par les patients en préparation, en parallèle ou après un traitement oncologique hospitalier.

Les soins de support répondent à des besoins qui peuvent survenir pendant la maladie et lors de ses suites et concernent principalement la prise en compte de la douleur, de la fatigue, les problèmes nutritionnels, les troubles digestifsrespiratoires et génito-urinaires, les troubles moteurs, les handicaps et les problèmes odontologiques.

Ils concernent également les difficultés sociales, la souffrance psychique, les perturbations de l’image corporelle et, le cas échéant, l’accompagnement de fin de vie.

(D’après la définition de la Circulaire DHOS-SDO-2005-1041 du 22 février 2005 relative à l’organisation des soins en cancérologie)

> En savoir plus

Proposer des soins, des informations et des outils pratiques pour permettre au patient d’être acteur de sa santé, de sa forme et de son bien-être au quotidien, dans le cadre d’une prise de conscience et d’une responsabilisation globale.
Favoriser les actions de prévention, et d’Education Thérapeutique du Patient lorsque cela est pertinent.

Plusieurs objectifs transverses viennent compléter la structuration du projet :

  • Répondre à la continuité et à la coordination des soins, en particulier en assurant la transition hospitalisation / soins ambulatoires et en garantissant une cohérence dans la prise en charge pluridisciplinaire lorsqu’elle s’applique.
  • Assurer l’accessibilité et l’accès aux soins pour tous, tant dans l’aménagement des locaux que dans les horaires de consultation des thérapeutes ; permettre un accès facilité et direct au moyen de permanences de soins assurées par certains thérapeutes (ex : permanence “Infirmières” 7/7j – 24/24h et réservable en ligne).
  • Mettre en place des actions de prévention et d’éducation pour la santé.
  • Améliorer les conditions d’exercice des professionnels de santé
  • Améliorer la qualité de la prise en charge des patients
  • Travailler en concertation avec tous les professionnels de santé présents sur le territoire (quartier & Métropole Lilloise)
  • Favoriser la prévention et l’éducation à la santé en structurant des actions d’information et de formation à destination des professionnels de santé